C’est ce que chantait Jacques Dutronc en 1966, dans son fameux tube « Et moi, et moi, et moi »

Aujourd’hui , selon les dernières statistiques il y a environ 1’342’000’000 de chinois.

Ces derniers temps, on entend de plus en plus parler de la Chine pour diverses raisons.

Aujourd’hui je vais m’intéresser aux femmes chinoises. Je vois ce que vous vous dites, et non il n’y aura rien de coquin !

Devinez de quelle nationalité sont les trois femmes les plus riches du monde ?

Et oui bien deviné, elles sont chinoises. Il s’agit dans l’ordre de :

Zhang Yin (53 ans), c’est la reine du papier recyclé. Sa fortune est évaluée à 5,6 milliards de dollars.

Wu Yajun, du groupe immobilier Longfor Properties. Sa fortune est évaluée à 4,1 milliards de dollars.

Chem Liha (69 ans), à la tête du conglomérat Fuhua, notamment présent dans la logistique portuaire et l’énergie. Sa fortune est évaluée à 4 milliards de dollars.

Il est amusant de noter que sur les vingt femmes les plus riches du monde, plus de la moitié sont chinoises.

De plus, il faut savoir qu’elles n’ont pas hérité, mais elles ont fait leur fortune seule, sans l’aide de leurs familles.

La moyenne de leur fortune qui atteint quand même la petite somme de 2,6 milliards de dollars est plus importante que la présentatrice américaine  Oprah Winfrey ou l’écrivaine JK Rowling (Harry Potter) qui s’élève respectivement à 2,3 milliards de dollars et 1 milliard de dollars.

Ruppert Hoogwerf, fondateur du magasine chinois Hurun, a déclaré je cite :

«Il n’y a aucun autre pays qui approche la Chine en termes de femmes qui ont fait leur fortune elles-mêmes : elles dépassent les autres pays de plus d’une tête !»

Ces chiffres sont impressionnants, personnellement je me contenterais de 0,1% de leurs fortunes.

Donc Mesdemoiselles ou Mesdames, si vous voulez me donner un peu d’argent contactez moi, je vous donnerai mes coordonnées bancaires…