Une fois n’est pas coutume, on va coser foutebol.

Week-end plutôt moyen: il fait froid et ma Choupi’ est malade…Du coup, entre deux vomitos, j’vous la fait rapide!

Allez allez! Petite foulée, on monte les genoux, on inspire et on y va!

Angleterre

Chelsea à perdu!!!!!!! (1-0) face à Manchester City!

…ce qui veut dire, aussi, que Manchester City à gagné.

Espagne

Valence s’impose face Gijon (0-2) et prend la première place.

Après s’être payé le Barça, Alicante s’amuse à « croquer du gros » et en passe 2 face à Séville…décidément les promus ont toujours de bonnes blagues en début de saison.

Le Réal ne se lance toujours pas et piétine sur la pelouse de Levante (0-0).

Le Barça gagne sans Messi (1-3) face à l’Athlétic Bilbao.

Allemagne

Mayence s’impose sur la pelouse du Grand Méchant Bayern et ressemble de plus en plus à une équipe sérieuse.

Wolfsburg s’impose (face à Fribourg) pour la troisième fois consécutive. Après les trois défaites initiales…il était temps.

La fessée du week-end est pour Stuttgart qui se déplaçait sur la pelouse de Leverkusen (4-1).

Italie

La Juve a gagné (4-2) face à Cagliari!!!!! Défaites vos valises Monsieur Del Neri, vous avez gagné une semaine ;)

Milan a gagné (1-0) face au Génoa!!!!! Et la starlette a marqué. Silvio B. aime ça.

Dans l’affiche du week-end c’est la Roma qui s’est imposée chez elle face à l’Inter. Les romains se rassurent tandis que Bénitez continue d’être moins bon que José- »why-did-you-leave-me »-Mourinho

La fessée du week-end pour Cesena chez lui face à Naples: 1-4…parce que les blagues de promus sont marrantes mais qu’à un moment il faut dire « stop ».

France

Lyon a perdu…injustement…à domicile…face à Saint-Étienne…et ça pourrait suffire à résumer le week-end français…

MAIS:

Paris à gagné (si, si) à Lens!!! Il parait même qu’il n’y a pas eu d’affrontements entre parisiens et…parisiens. C’est bon, la France avance.

Allez! Vomito! J’y retourne!

Au fait: La rédaction de Pourton.info n’oublie pas que « certains hommes ils ont mal de dedans parce que comme quoi de dehors on nous dit du mal qui blesse« et leur adresse, ainsi qu’a leur famille, son soutien le plus sincère.

Vers le dernier bilan.