Désolé d’avoir utilisé ce jeu mot pour le moins nul et décevant, un peu à l’image de la fulgurante carrière de Microsft dans le monde de la téléphonie.

Je me souviens bien, en avril dernier, de la présentation du Kin One et du Kin Two.

Présenté comme le téléphone intermédiaire entre le simple GSM et le smartphone, il était l’engin qui allait faire une petite révolution.

Sa cible: Attaquer les iPhone et autre Nexus One, s’attaquer au marché juteux de la téléphonie que Apple et Google ont si bien su prendre en main !

Il pensait avoir trouvé la formule magique: un téléphone tourné vers les réseaux sociaux. Quand on sait que plus de 90% des 15 – 35 ans fréquente au moins un réseau social, on peut comprendre qu’il ait pensé avoir trouvé un nouveau marché.

Sauf qu’il ne suffit pas de dire:

On a fait un téléphone juste pour vous

Il faut encore que celui-ci soit attractif, et ce n’était malheureusement pas le cas du Kin qui n’avait certainement pas assez de possibilités pour concurrencer un iPhone ou encore un téléphone tournant sous Androïde!

Ce projet a très vite senti le sapin, la rumeur disait qu’il ne s’était vendu que 500 exemplaires du téléphone depuis sa sortie.

Des chiffres que Microsft à toujours nié mais il semblerait, au vu de la mise en terre programmée du Kin, qu’il n’était pas si loin de la réalité.

Microsoft annonce donc que le Kin One et Two ne seront pas continués et que le projet s’arrêtera après moins de deux mois de commercialisation … c’est ce qu’on appelle un gros bide.

Maintenant la grande question est de savoir si cela aura servi de leçon au géant du système d’exploitation, ou va-t-il à nouveau tenter le coup avec un autre concept de téléphone « révolutionnaire » ?