En 2005 trois amis vont en cure thermale pour se relaxer, prendre du bon temps. Ces retraités décident de jouer ensemble au loto six grilles.

Quand les 6 bons numéros sortent, leur amie Suzanne qui avait gardé le billet empoche la somme de 874 000€ et elle refuse de partager.

Les deux autres décident donc de poser plainte et de ce fait les 2/3 de la somme seront bloqués.

Aujourd’hui la cour de cassation a constaté un non-lieu. De ce fait les deux plaignants se voient contraint de verser un intérêt sur ces 5 dernières années, soit 200’000€

Moralité ne jouez jamais avec des amis, car dès qu’il est question d’argent, il y a toujours des problèmes, même dans les familles…

Question subsidiaire, en sachant que les 2/3 de 874’000€ font 582666.66€, à combien se monte l’intérêt ? Seulement à 6,5%, vive donc l’intérêt composé.

C’est souvent ce petit détail qu’oublient les gens en faisant des placements en bourse, il vaut mieux gagner peu, mais régulièrement qu’essayer de gagner beaucoup en prenant des risques…

Voici un exemple très  simple pour que vous puissiez comprendre l’intérêt composé :

Monsieur Dupont place 10’000€ pendant 10 ans à un taux de 6 % par année. Combien aura-t-il gagné ? Il aura gagné 7’908.47€.

En effet la première année, il aura gagné 600€, (10’000 X 6%), mais la deuxième année cela sera 636€ ((10’000€ + 1’000€) X 6%), etc…

Naturellement, mon exemple ne tient pas compte de l’impôt, mais l’idée est là. Il faut également savoir qu’en Suisse (pays où je réside), on ne paye pas d’impôt sur les plus-values dans le cadre privé, mais uniquement si c’est  réalisé à titre professionnel.

J’imagine que vous vous posez la question de ce qui définit la notion de professionnel ? Est-ce que si je suis indépendant en informatique et que mes placements me rapportent 10 fois mon salaire annuel je suis considéré comme un professionnel ? La réponse est tout simplement non. C’est le temps passé dans vos investissements qui déterminera votre statut….

Il faut retenir trois choses importantes pour placer en bourse :

1) Un placement à long terme, c’est un placement à court terme qui a mal tourné.

2) On peut aussi bien gagner à la hausse qu’à la baisse.

3) Il faut savoir couper rapidement ses pertes.

Une chose que j’ai souvent vue, c’est que des gens qui perdent de l’argent avec des actions ne les vendent pas espérant se refaire plus tard ou le cas inverse quand ils gagnent ils ne les vendent pas en espérant gagner plus.

Je développerai tout cela dans un prochain article, je vous laisse déjà digérer celui-là.