Cinquième journée. Deux bizuts et le groupe de la mort… Ca peut être ennuyeux quand même…mais on va essayer de pas trop le dire…

L’image du jour: France Télévision Web qui oublie d’envoyer la pub et laisse la liaison avec le plateau pendant la mi-temps des matches… Quelques remarques qui n’auraient pas été formulées « à l’antenne »… On a bien rigolé.

13h30-Nouvelle Zélande/Slovaquie: 1-1

Il paraît que cette partie a été au moins aussi intéressante que certaines dont on attendait plus. En tout honnêteté, je n’ai pas souvenir de plus soporifique depuis le début du tournoi… 35 minutes pour sortir d’un round d’observation qui nous aura surtout permis de boire le café tranquillement, 10 minutes de micro-activité slovaque histoire de ne pas ronfler et nous voilà de retour aux vestiaires sur un triste 0-0 très significatif quant au niveau technique de cette rencontre…

Vittek ouvrait le score dès le retour (50ème) pour lancer une deuxième mi-temps très nettement à l’avantage des Slovaques. Encore trop maladroits, les coéquipiers de Marek Hamsik manquaient plusieurs fois le dernier geste… Juste ce qu’il fallait pour entretenir l’espoir du côté de la laborieuse  mais volontaire sélection néo-zélandaise. A la 93ème, les All-White égalisaient et célébraient ce match nul comme s’il s’agissait de la victoire finale.

Un grand moment d’émotion… j’imagine…

L’homme du match: ce serait trop en demander.

16h00-Côte d’Ivoire/Portugal: 0-0

Le Portugal est bien entré dans ce match. Technique, appliqué, il s’est imposé haut sur le terrain, mettant immédiatement la pression sur les buts ivoiriens. En face la Côte d’Ivoire peinait à se lancer, subissant le jeu à cause d’un bloc trop bas et de tentatives de construction trop approximatives.

C’est seulement vers le quart d’heure de jeu que le débat s’est recentré vers le milieu de terrain: alors que la Côte d’Ivoire mettait plus d’impact physique et se projetait de mieux en mieux vers l’avant, le Portugal s’acharnait à passer dans l’axe et perdait de plus en plus de ballons.

Le jeu est ainsi resté cantonné au milieu et s’est un peu durci jusqu’à la pause. Seules quelques flèches tentèrent en vain de fuser vers les buts… Sans assez de soutien pour les Portugais… Sans assez de précision pour les Ivoiriens.

Dès la reprise, la Côte d’Ivoire a pris l’ascendant sur le Portugal. Plus tranchants, plus puissants, les coéquipiers de Didier Drogba n’ont manqué que de… Didier Drogba pour conclure de bons mouvements initiés notamment par Gervinho. Mais l’attaquant de Chelsea, victime d’une fracture du cubitus droit il y à dix jours, n’entra en jeu qu’à la 65ème minute (fainéant celui-là quand même!), le moment où Ivoiriens et Portugais commencèrent à s’éteindre physiquement.

Un peu de rythme mais pas franchement du grand spectacle (j’adore manier l’euphémisme). Les deux équipes se sont donc séparées sur un match nul qui fait les affaires du Brésil.

L’homme du match: Gervinho… Excellent à un poste qui n’était pas le sien.

20h30-Brésil/Corée du Nord: 2-1

Le scénario était prévisible: des Coréens regroupés derrière et qui tentent seulement quelques contres face à des Brésiliens qui viennent se heurter à deux rideaux défensifs imperméables. Des Brésiliens qui finissent par laborieusement trouver la faille après s’être fait maudire pendant la pause. Des Coréens contraints de se découvrir pour chercher à égaliser mais qui en prennent finalement un de plus…

C’est exactement ce qu’il s’est passé. La seul surprise c’est la réduction du score par les Coréens à la 88ème minutes sur un joli contre. L’information c’est que le Brésil a gagné mais qu’il a était laborieux, maladroit, compliqué et parfois même un peu suffisant. Kaka n’est plus le joueur que l’on a connu. Louis Fabiano n’a rien montré. Robinho regarde sans doute des cassettes de lui-même le soir pour s’endormir… Et Julio Cesar qui n’a presque rien eu à faire n’a rien fait… 2-1…

Les Coréens ont développé les valeurs que l’on connaît aux sélections asiatiques: rigueur, combativité, vivacité. Il manquait tout de même pas mal de choses pour inquiéter sérieusement un tout petit Brésil.

L’homme du match: Ji-Yun Nam… Ce type a marqué un but contre le Brésil avec la sélection de la Corée du Nord! A voir sa joie, on pense qu’il se contrefout d’avoir perdu…

Aujourd’hui:

13h30-Honduras/Chili

16h00-Espagne/Suisse (si vous n’en regardez qu’un seul…gros test pour la Nati^^)

20h30-Uruguay/Afrique du Sud (si vous êtes français…)