Troisième journée. Pas franchement passionnante… puis…

L’image du jour: Dejan Stankovic est devenu hier le premier joueur à avoir participé à trois phases finales de Coupe du monde sous le maillot de trois sélections différentes: en 1998 la Yougoslavie, en 2006 la Serbie-Monténégro et enfin, cette année, la Serbie.

13h30-Algérie/Slovénie: 0-1

Il y a des jours où on fait des pieds et des mains pour pouvoir regarder un match… Il y a des jours où on se dit que ce n’était pas la peine. Soucieux de « tout voir », votre serviteur a un peu gâché le repas dominical en famille afin de regarder cette rencontre. Pas franchement satisfait le serviteur… Dire que ce match n’avait rien de transcendant est un doux euphémisme. Trente minutes de mise en route, un quart d’heure banal et les deux formation rentraient aux vestiaire à 0-0. -_-’

Deuxième mi-temps similaire… Peu de choses tentées, peu de choses réussies. On signalera quand même que l’Algérie s’est montrée un brin plus entreprenante que son timide adversaire. Il aura pourtant suffit d’une faute de main du gardien algérien pour permettre aux Slovènes de marquer sur une frappe a priori anodine. Anodin… Voilà un mot qui qualifie bien le spectacle offert pendant 90 minutes au Peter Mokaba Stadium.

L’homme du match: Abdelkader Ghezzal… Entré en jeu à la 58ème minute, il prend directement un jaune pour un tirage de maillot. A la 73ème il en prend un second… Ses copains apprécieront…

16h00-Serbie/Ghana: 0-1

Un peu lassé par le premier match de la journée, votre serviteur n’était que fébrilité à l’approche de cette rencontre. La prometteuse Serbie face à l’ambitieux Ghana… Il n’en fallait pas plus pour aiguiser mon appétit.

Ce fut pourtant une première mi-temps assez lente et ennuyeuse qui nous fut offerte. A la 65ème, le spectacle n’ayant pas vraiment évolué, j’ai appelé mon acolyte: « Ouai, bien? Dis-moi, t’en penses quoi du match là? … Ah ouais toi aussi?!… Pfff… Mais qu’est ce que j’vais bien pouvoir leur raconter sur Pourton moi?….. Rah la journée d’foutebol… J’suis désolé… »

Le constat est un peu sévère mais il faut le dire: être solide c’est bien… Mais ça ne suffit pas pour gagner un match. A voir les Serbes « balancer » de quarante mètres sur Zigic comme ils l’ont fait, on ne pouvait pas leur souhaiter la victoire. On la voyait donc filer vers le Ghana, plus entreprenant, plus tranchant… Sans l’être vraiment.

Un deuxième jaune pour Lukovic. Une main de Kuzmanovic dans sa propre surface. Un penalty transformé par Gyan. Voilà comment se saisit une victoire que le Ghana méritait plus… Sans vraiment la mériter non plus.

L’homme du match:… Non mais quelle idée j’ai eu de vouloir trouver un homme du match à chaque fois moi… Allez, mettons Gyan, parce qu’il marque, qu’il est très remuant et qu’il réalise un geste magnifique pour rater le doublé… Poteau!

20h30-Allemagne/Australie:4-0

On attendait l’Australie comme un prétendant à la deuxième place…  Il est certain qu’ils ne peuvent pas prétendre à mieux.

Hier soir l’Allemagne a frappé très fort. Pour son premier match dans la compétition, elle a littéralement surclassé des Australiens dont on ne parlera même pas, tant ils n’ont pas eu l’occasion d’exister. Puissants. Intelligents. Adroits. Sereins… Les joueurs de la Mannschaft ont assumé leur statut de favori en étouffant les Australiens. Dans un 4-2-3-1 particulièrement efficace, le trio offensif a été impressionnant: Özil, Müller et Podolski sont, sans contestation possible, les artisans de cette « dérouillée ».

Un prétendant au titre s’est affirmé hier soir. Peut être trop tôt. Mais enfin!

Pas de détails sur la rencontre car la domination allemande a été large et sans opposition. L’exclusion de Cahill à la 55ème ne semble même pas être une excuse utile pour des Australiens que nous aurons le plaisir de découvrir samedi prochain.

L’homme du match: Lukas Podolski. N’écoutez pas ce qu’on vous racontera! Özil a été énorme. Müller fabuleux. Mais Lucas Podolski a tout simplement survolé la partie. Le jeu allemand étant orienté à droite dès la relance, il a touché peu de ballons. Une vingtaine tout au plus dans le match. Vraisemblablement aucune perte. Un but. Deux passes décisives. Des passes brulantes à chaque fois qu’il a joué vers l’avant. Tranchant. Technique. Puissant. Énorme!

Aujourd’hui:

13h30-Hollande/Danemark

16h00-Japon/Cameroun

20h30-Italie/Paraguay… Regardez les trois!