Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de foutebol…

Revoilà mon meilleur copain, mon ami de mauvaise foi, ma sale excuse….mon postulat poisseux… : les francophones sont intéressés (entre autre) par ce qui touche la France. Ah mon doux ami ! Qu’il est facile et reposant ! Si l’un de vous vient à le contester, qu’il le fasse en anglais s’il vous plait, comme ça, au moins, je pourrais accuser (encore) le vilain voisin de ne pas nous aimer et de vouloir nous saboter.

Bref. Vous êtes présumés intéressés par ce qui touche à la France. Pour ma part, je suis chargé de vous apporter une information aussi fiable et divertissante que possible à propos du foutebol…donc…belle équation…je vais vous parler de l’équipe de France ! Bah oui ! J’aurais aussi pu parler de la promotion d’Arles Avignon en L1 mais j’ai l’intime conviction que vous auriez été nettement moins captivés.

Parler de l’équipe de France, en ce moment, revient à parler de sa préparation à la Coupe du monde. Après avoir battu le Costa Rica à Lens et fait (un) match (bien) nul contre la Tunisie…en Tunisie, les bleus sont sur l’ile de la Réunion où ils font du vélo et, accessoirement, affrontent ce soir…la Chine (allez comprendre).

Ce troisième match de préparation sera une nouvelle occasion pour Le Raymond Domenech© de tester et de peaufiner son « super-nouveau-système-que-j-ai-inventé-à-deux-semaines-de-la-compétition », j’ai nommé : le 4-3-3 ! Tadaaaam !

Intermède ignares : quand un fouteux vous annonce une suite de chiffre comme celle-ci, il désigne la disposition des joueurs d’une même équipe, sur le terrain, pendant la partie.

NB: si il n’y a que 2 chiffres il peut s’agir du score…pour vous aider, une astuce:

Astuce: vous remarquerez que la somme des chiffres est toujours égale à 10 car, Ô étrangeté du jeu, le gardien de but est toujours placé au même endroit…on en parle donc pas.

Quelques exemples :

Merci à Wikipédia pour la base des infographies

Les deux schémas qui nous intéressent sont le 1 et le 4. La révolution Doménéchienne (prononcer Doménékiène), se situe au milieu de terrain. D’un 4-2-3-1 il est passé à un 4-3-3.

C’est-à-dire que Le Raymond a choisi de remplacer l’un de ses milieux de terrain défensifs, par un milieu de terrain offensif. Du coup les deux ailiers deviennent de véritables postes offensifs et le milieu de terrain se réorganise en triangle).

On reprend…

Ce dispositif est, il faut bien l’avouer, celui que la France du foutebol attend depuis…cinq ans. Mais, comme Le Raymond « est prudent », comme Le Raymond « a la science », comme Le Raymond « fait ce qu’il veut et que si vous êtes pas content vous pouvez toujours demander la nationalité espagnole »… et ben Le Raymond, il a attendu d’être à quinze jours de la Coupe du monde pour enfin y venir. C’est pas comme si il était sélectionneur depuis six ans…

Mais qu’importe ! Ne jetons pas la pierre Au Raymond juste parce qu’il à mis six ans à se dire que, des fois, la majorité n’a pas forcément tort. Savourons plutôt le plaisir de retrouver une équipe nationale qui joue au foute ! Mais si, mais si, je vous jure ! Je l’ai vu de mes yeux vu ! Les joueurs de l’équipe de France sont à nouveau capables de produire un jeu que l’on a envie de regarder ! Bon, ça ne dure pas tout le matche et il y a encore du déchet, mais, au moins, on attend la 75ème minute pour s’endormir.

Le changement principal, avec ce système, ce n’est pas tant le système en lui-même, que l’idée géniale de faire jouer les bonshommes au poste où ils sont les meilleurs…waouw !

Anelka est bon dans l’axe, il joue dans l’axe. Ribery est bon à gauche, il joue à gauche. Malouda est bon à gauche, il joue à gauche. Et ainsi de suite. Oui, c’est vrai je n’ai pas dit « untel est bon à droite, il joue à droite »…a contrario…

Le résultat c’est que les joueurs sont chargés de faire ce qu’ils savent faire. Du coup…ils y arrivent. Du coup…ils reprennent du plaisir à jouer. Du coup…ils jouent mieux. Du coup…la France kiffe !

Bon, certes, notre défense est à l’étanchéité ce que Justin Bieber est à la chanson engagée. Certes, Evra, Malouda, Ribery sur le même côté ça a une fâcheuse tendance à se marcher sur les pieds. Certes nous n’avons juste PAS de côté droit (désolé Sydney G. mais, n’étant pas Lyonnais, je n’arrive pas à me faire croire que tu as le niveau pour l’équipe de France…). Certes, Ribery est au jeu collectif ce que Justin Bieber est aux chants traditionnels bretons. Certes nous avons toujours le seul sélectionneur national qui continue de parler de tout, sauf de foutebol.

Certes, certes, certes….mais nous avons retrouvé des joueurs. C’est le début de l’espoir.

Bientôt je vous ferai un article pour vous dire comme j’en ai marre de voir Franck Ribéry jouer tout seul alors qu’il a dix coéquipiers (oui Franck…ils ne sont pas là juste pour récupérer le ballon quand tu choisis de t’en débarrasser parce que tu ne sais plus quoi faire).

Allé bon vent! Et bon foute!