Je me souviens, au début des années 90, avoir joué à un jeu que j’avais trouvé extraordinaire. Prince Of Persia !

Ce jeu à cette époque était une révolution part bien des aspects, le réalisme des mouvements du joueur, la surface du jeu (énorme pour l’époque) les différentes « énigmes » à relever pour réussir à passer les niveaux.

En gros, je suis tombé amoureux de ce jeu.

Un jeu qui a connu bien des suites, plus ou moins réussi. Il faut pourtant avouer que dans les derniers opus on retrouvait l’esprit qui nous avait tant charmé à l’époque.

Alors, savoir que le film allait sortir m’a mis un gros frisson dans le dos.

Car, avouons-le, généralement les adaptations de jeux pour le grand écran sont le plus souvent d’horribles choses qui n’arrivent ni à satisfaire les fans du jeu, ni à satisfaire ceux qui ne le connaissent pas !

Hier, c’était le Memorial Day aux États-Unis et en prime la sortie du film sur leurs écrans. (Film que les Européens ont eux en avant-première pour une fois, car sorti ici le 26 mai dernier).

Ça, c’est la stratégie Disney pour avoir un maximum d’entrées ! Car oui, c’est bien Disney qui est derrière cette production.

Il faut quand même avouer que Disney est quelque part un gage de qualité. Pour preuve l’adaptation d’une attraction en un film qui reste une des très belles trilogies de ces dernières années. Vous avez tous reconnu Pirates des Caraïbes!

Prince of  Persia – Les sables du temps, partage avec son grand frère la même classification, « PG-13″ (accompagnement parental recommandé, film déconseillé aux moins de 13 ans) c’est le seul film Disney avec la trilogie Pirates des Caraïbes qui a eu droit à cette classification aux USA.

Est-ce que ça augure quelque chose de bon ?

Si j’avais dû me fier à la bande-annonce (que vous trouverez à la fin de l’article) j’aurais dit non !

Le synopsis officiel est le suivant:

Un prince rebelle est contraint d’unir ses forces avec une mystérieuse princesse pour affronter ensemble les forces du mal et protéger une dague antique capable de libérer les Sables du temps, un don de dieu qui peut inverser le cours du temps et permettre à son possesseur de régner en maître absolu sur le monde.

Je ne sais pas qui a fait ce résumé, et qui s’est amusé à scénariser la bande-annonce, mais ils sont à côté de la plaque.

Dans les grandes lignes ils ont raison, quoi que, celui qui est le possesseur de la dague est loin d’être le maitre absolu du monde, mais au final quand on se fie à leur résumé on à pas l’impression qu’ils ont vu le même film que nous.

Dans ce long métrage, le héros remonte trois fois le temps, et dans la bande-annonce on voit les trois fois ! Ce qui nous démontre que le but n’était pas tant de vous faire un résumé du film que de vous en mettre plein la vue avec des effets spéciaux bien ficelés (très proche de ce qu’on peut trouver dans le jeu).

Je tiens donc à vous rassurer, le scénario est bien mieux construit que celui de la bande-annonce. S’il est vrai qu’on est loin des rebondissements improbables d’un Sixième Sens qui fait carburer notre cerveau, si c’est vrai qu’on arrive sans trop de difficulté à extrapoler ce qui va ce se passer, l’histoire reste plaisante et agréable à regarder.

L’intrigue est bonne, le scénario et le rythme du film dynamique, on ne s’ennuie pas une seule seconde.

Les fans du jeu vont retrouver tout l’univers qu’est celui de leur héros, jusque dans sa façon de se déplacer et de se battre, ils ont même soigné les détails en retrouvant les mêmes armes et façons de les porter et de les utiliser.

On est dans le jeu !

Pour ceux qui ne connaissent pas le jeu, c’est un très beau film d’aventures qui nous dépayse avec ces décors et sa magie.

Une histoire soignée, une mise en scène appliquée, si ce n’est pas le film de l’année, c’est la certitude de passer un moment très agréable et de se divertir et pendant presque deux heures oublier le quotidien pour vivre au rythme du désert et des saveurs d’Orient !

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.