Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de foutebol.

Je vous l’apprends peut-être mais : la 19ème Coupe du monde de football de la FIFA© se tiendra du 11 juin au 11 juillet prochains en Afrique du Sud…ah ! on me dit que je l’ai déjà dit ! Je suis sceptique…

Soit. Alors venons-en aux faits. Dans le tout petit monde du foutebol international l’heure est grave. On dresse des listes. On inclut. On exclut. On intègre. On réintègre. Parfois même…oui, oui, on désintègre !

Dramatique destin du millionnaire en short, nous sommes à quelques heures de savoir s’il va pouvoir réaliser son « rêve de gosse ©» : jouer une Coupe du monde!/participer à sa première!/dernière Coupe du monde!/gagner la Coupe du monde!/visiter la King George VI Art Gallery de Port Elizabeth! (si, si, y’en a qui rêvent de ça, même des fouteux!).

Vous l’avez compris, je parle de cette longue cérémonie d’annonce, pour chaque nation, des joueurs retenus par le sélectionneur. Corneille, la Grèce antique et la presse spécialisée retiennent leurs (défunts) souffles pour un moment d’une telle intensité dramatique!

Plus passionnant que de détailler la somme d’inconnus qui peuplent la plupart des sélections, je vous propose aujourd’hui de faire un petit tour des stars qui ne peuplent pas ces sélections. Ce sera plus court et on a même des chances d’intéresser ceux qui portent autant d’intérêt au foutebol qu’au premier brushing de Justin Bieber.

Alors, surprise ou pas, révélation ou secret de Polichinelle, voici  un petit tour, par catégories, des grands absents de cette Coupe du monde.

Aïïeu!…les blessés

Michael Ballack, le meneur de jeu de la sélection allemande, est sorti sur blessure dimanche en finale de coupe d’Angleterre. A la 36ème minute du match il a en effet été victime d’un tacle façon «on-va-voir-si-tu-continues-à-courir-après-ça »  du joueur ghanéen de Portsmouth, Kevin-Prince Boateng…Information complémentaire qui n’a aucun lien avec ce que je viens de dire : je vous donne la composition du groupe D de la prochaine Coupe du Monde….Allemagne, Australie, Serbie, Ghana…

…Michael Ballack n’exclut pas de porter plainte…souhaitons que le juge accorde quelques points d’avance  à l’Allemagne.

Beckham…si si, j’vous jure, il paraît que s’il avait eu un tendon d’Achille il aurait joué ! Mais du coup qu’il n’en a pas…ben il est invité à venir faire partie du staff…un genre de Motivator…mais sur une jambe.

Mickael Owen a été victime d’une déchirure musculaire en finale de la Coupe de la Ligue anglaise en février dernier. Du coup le trentenaire miniature ne disputera pas la Coupe du monde. On se rappelle tous (surtout les argentins parmi nous…) du petit lutin gambadant gaiement à 200 km/h sur la pelouse de Geoffroy Guichard pendant la Coupe du monde 1998…penser que mon neveu ne connaissait pas son nom et qu’il le prend pour un vieux…! Pfff ! Même les plus « grands » (1.73m…) subissent les outrages du temps!

Fallait changer d’pays mon ami !…ils n’ont juste pas d’bol.

Zlatan Ibrahimovic aura vraiment vécu une année « en bois« …Transféré cet été de l’Inter Milan vers Barcelone, il a commis l’une de ses pires saisons depuis bien longtemps, avant de se faire pousser sur le banc par le jeune Bojan. Pas franchement idolâtré pas le public de Barcelone, Zlatan a en plus eu la joie d’être éliminé en demi finale de Ligue des Champions par le club qu’il venait de quitter.

Au niveau international la Suède termine 3° du groupe 1 des éliminatoires de la Coupe du monde, derrière le Danemark et le Portugal…quand ça veut pas…

Emmanuel Adebayor…que dire, simplement qu’après la « CAN-un-peu-spéciale-version-fusillade-ougandaise » de la sélection togolaise cet hiver…Manu n’est peut être pas malheureux d’avoir un peu de repos avant de retourner jouer au foot en Afrique.

« Merci les copains, on n’est pas qualifiés ! Ca tue ! » (désolé…)

Petr Cech ne verra pas l’Afrique, en tout cas pas l’Afrique du Sud, en tout cas pas pour jouer au foot, en tout cas pas avec son équipe nationale !

La République Tchèque termine 3° du groupe 3 des qualifications, derrière la Slovaquie et la Slovénie. Du coup le pauvre Petr reste à la maison ou se paye lui-même son voyage pour aller regarder ses collègues de club jouer ce qui ressemble à la dernière coupe du monde à laquelle il aurait pu participer… bah oui mais quelle idée aussi d’être Tchèque?! Combien de millions t’a proposé l’Angleterre pour prendre la nationalité Petr ? Pauvres anglais qui pleurent encore le catogan de David Seaman ! Et toi : « Non merci je veux rester Tchèque. Et puis des millions j’en ai déjà… » Bah voilà ! Y’ a d’justice que pour la racaille mon ami !

Les vieux joueurs d’expérience©.

Captain Pat’ Viera…en partant de Milan vers Manchester City n’avait qu’un seul et unique but : arrêter de cirer le banc, gagner du temps de jeu et s’acheter une cheville pour pouvoir redevenir SELECTIONNABLE aux yeux de son copain Raymond D. Considéré par…lui-même, comme « le meilleur français à son poste », il aura finalement appris, par Laurence Ferrari interposée, que…non, en fait non.

Ruud Van Nistelroy peut également faire ses adieux à la sélection néerlandaise: Bert van Marwijk, le sélectionneur hollandais, a déclaré : « Je pense qu’il n’a pas eu assez de temps pour récupérer de sa blessure au genou et ainsi retrouver son véritable niveau.»…pas mal ! Raymond aurait pu dire un truc dans ce genre pour être sympa avec son copain Pat’ ! Il suffisait de changer « genou » par « cheville » ou « mollet »…ou « jambe », juste un copier/coller.

Au passage, j’ai une question qui me turlupine : le « véritable niveau » de Ruud, c’est bien celui de 2002 ? C’est ça ? Ah ben ça fait juste 8 ans qu’il ne l’a pas retrouvé alors ! On a de l’espoir pour l’Euro 2012…

Francesco Totti, le capitaine de l’AS Rome, avait annoncé sa retraite internationale en 2006. Puis il était revenu. Puis reparti. Désireux, disait-il,  de se consacrer exclusivement à son club, pour « raisons physiques« . Et puis finalement, en vieillissant, comme tout le monde, Francesco a commencé à se sentir un peu mieux… Il a donc fait comprendre récemment qu’un retour au sein de la Nazionale n’était pas impossible. Marcello Lippi lui a fait comprendre que si.

« Non merci, non… »…les choix du sélectionneur©.

Esteban Cambiasso et Javier Zanetti, les deux compères de l’Inter de Milan, n’ont même pas dû regarder « el pibe de oro » annoncer sa liste des 30 tellement leurs noms devaient être tout en haut de celle-ci. Trop occupés à préparer la fin d’une saison grandiose, trop impliqués dans la vie de leur club pour penser à la sélection avant la fin de la Série A. Trop professionnels. Trop sérieux. Trop impliqués.  C’est sans doute en retournant aux vestiaires qu’ils ont commencé à se poser des questions… :

-     « Eh ! Javier ! Tu captes toi ici ? Je crois que mon portable déconne : j’ai pas reçu le message du vieux Diego…. »

-     « Moi non plus Esteban ! Mais le réseau passe mal dans le vestiaire, on verra sur le parking »

Entrée en scène de Diego Milito (un autre argentin de l’Inter NDLBR*) :

-     « Génial les gars, Diego m’a sélectionné, j’ai reçu un texto ! Cette fois je serai avec vous !…ben pourquoi vous faites ces tronches? »

…si yo fuera Maradona…la la la…si yo fuera Maradona…je prendrais pas ces deux là, pour surtout pas gagner trop facilement la Coupe du Monde…

Benzema…que dire…Karim a un double maléfique qui montre son zizi aux petites filles sur Facebook. Karim s’est vraisemblablement trouvé dans le même pièce qu’une certaine Zahia D. Karim est Sagittaire du 3ème décan. Karim n’a pas l’air gentil (ni très malin) quand il descend du bus avec ses écouteurs sur la tête. Karim à des goûts très contestables en matière de mode capillaire. Autant de points fondamentaux pour son rendement qui ont, à juste titre, inquiété le Raymond.

Ah oui ! Aussi : Karim a dû jouer quelque chose comme 128 minutes sur l’ensemble de la saison. Là, ça pose un vrai problème…c’est pas comme si l’équipe de France était constitué à 50% de blessés…et 50% de remplaçants.

Ronaldinho…Dunga a dit non. Non pas de Ronnie en séléçao cette année. Cette année c’est la Crise et il faut faire des économies. Alors c’est fini les minibars qu’on re-remplit tous les soirs. Fini les pizzas-caipirinha livrées à l’hôtel au milieu de la nuit. Fini les manettes de playstation changées tous les jours parce qu’on s’énerve et qu’on les pète ! Fini les double jeux de maillots : un L pour les poules et un XL pour la phase finale. Fini, fini, fini ! Du coup, Ronnie, il peut rester à Milan pour se taper sa boulimie estivale, c’est plus Lula qui paye !

Et des Guest Stars…ben non, justement : des non-guest

Cassano, Balotelli, Pato, Zabaleta, Gago, Lucho, Riquelme, Saviola, Lisandro, Aimar, Nasri, Ben Arfa…j’en passe, et des meilleurs…si, si !

Allé! Bon vent! Et bon foute!

*Note De La Bienveillante Rédaction.