PARALLEL LINES – Les court métrages qui révèlent les secrets de la licorne.

Pour le lancement du format de téléviseurs 21:9, Philips a cherché le bon coup de pub. La firme néerlandaise a mis au défi le groupe RSA (Ridley Scott Associates) de produire des court métrages sur le thème de la licorne. Le projet intitulé Parallel lines (dialogues parallèles) autorisait toute liberté dans le style, mais les réalisateurs ont eu l’obligation d’avoir pour seul dialogue : « Qu’est-ce que c’est ? », « C’est une licorne », « Je n’en ai jamais vu d’aussi près auparavant », « Magnifique », « Va-t’en », « Va-t’en » et « Je suis désolé ».

Cinq films ont été créés pour cette compétition, ils sont l’œuvre de Greg Fay, Johnny Hardstaff, Carl Erik Rinsch, Jake Scott et Hi-Sim. Se déroulant en Uruguay, à Londres, à Moscou, en Chine et en Afrique du Sud, les cinq proposent des univers complètement différents. Du film sans effets spéciaux à celui 100% en images de synthèse en passant par le mélange des deux, et du film de science-fiction au film dramatique en passant par le thriller et le film d’action, les court métrages offrent un panel bien diversifié de ce qui peut se faire au cinéma.

Voilà donc le fruit de ces travaux :

The Hunt (la chasse) – Jake Scott [2min25] : ce court-métrage réalisé par le fils de Ridley Scott nous plonge dans une partie de chasse. Dans les contrées sauvages de l’Afrique du Sud, deux hommes ont au bout de leur fusil un animal mythique, la licorne…

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

El secreto de Mateo (le secret de Mateo) – Greg Fay [3min46] : dans de grands blocs d’immeubles quelque part en Uruguay, une fillette aveugle a un rêve, rencontrer une licorne, rêve que va réaliser Mateo…

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Jun and the Hidden Skies (Jun et les cieux cachés) – Hi-Sim [2min35] : deux enfants fabriquent un vaisseau spatial en carton dans un grenier, la licorne. Ils montent dedans et s’apprêtent à vivre une histoire spatiale pleine de rebondissements…

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

The Gift (le cadeau) – Erik Rinsch [4min45] : au cœur d’un Moscou futuriste où hommes et robots se côtoient, un homme livre un boîte, elle contient une licorne. Les choses tournent mal, il faut protéger le précieux contenu à tout prix…

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Mon coup de cœur !

Dark Room (la chambre noire) – Johnny Hardstaff [3min39] : dans une Chine glauque, un homme espionne le bâtiment d’en face à l’aide d’un appareil très sophistiqué. Emporté par une musique répétitive on suit l’avancée de la caméra de l’espion et son désarroi sans pouvoir intervenir. Ce qu’il découvre a de quoi faire peur…

You need to install or upgrade Flash Player to view this content, install or upgrade by clicking here.

Ca fait beaucoup de vidéos dans un seul article, mais était-il possible de faire les choses à moitié ? Si Philips fait parler de lui sur ce coup-là, est-ce que les écrans 21:9 apportent quelque chose de plus ? Sont-ils adaptés à notre utilisation ? Je me souviens qu’au début du 16:9 il y avait beaucoup de réticents : « ça déforme », « il n’y a pas de chaînes qui utilisent ce format », etc. Maintenant il est difficile de trouver un écran qui ne serait pas un 16:9, même les écrans d’ordinateurs et de portables s’y sont mis. C’est peut-être ici que le 21:9 trouve ses limites, un ordinateur portable en 21:9 devient peu pratique, mais le marché du cinéma et du téléviseur doit probablement suffire à Philips !