© Herrmann

Vous avez dû entendre parler de cette petite histoire, la Lybie qui décide de ne plus accorder de visas d’entrées aux Européens de la zone Schengen !

Mais, est-ce que vous savez pourquoi ?

Pour tous nos lecteurs suisses, la base de cette décision ne fait aucun doute, comme c’est marqué dans la Bible…et par ailleurs aussi dans le Coran:

Oeil pour Oeil, Dent pour Dent.

Et ça, le Colonel Kadhafi il l’a bien compris !

Hé oui ! Les Kadhadfi sont au-dessus des lois, du reste du monde, de l’univers…peut-être même au-dessus de certaines divinités !

Autrement dit, quand le cher fils du colonel se fait arrêter à Genève après que des membres de son personnel aient porté plainte contre lui, car le Monsieur les aurait battus, Tripoli ne supporte pas l’affront.

On ne touche pas ainsi au fils du dictateur Lybien, mais qu’elle idée !?

Personne ne s’est rappelé qu’il avait un passeport diplomatique le mettant à l’abri de tout ?

Personne ne s’est rappelé qu’il était le fils du Grand Kadhafi ?

Quelle honte !

Mais peu importe, oeil pour oeil, dent pour dent !

Le gouvernement de Trypolie va donc arrêter deux Suisses qui se trouvent pour leur plus grand malheur en Lybie au moment des faits !

Ils vont être accusés de « séjour illégal «  et « d’exercice d’activités économiques illégales »

C’est donc pendant plus d’un an (ils ont été arrêtés en juillet 2008) que ces deux ressortissants hévetiques vont attendre leur jugement retranché dans l’ambassade Suisse.

Entre temps, le gouvernement Suisse qui aura essayé de négocier de toutes les façons possibles (et parfois en ce transformant en carpette) aura vu passer de nombreuses promesses de libération qui finalement n’étaient que des mots en l’air.

Puis le jugement des deux hommes est arrivé, le premier, Rachid Hamdani, qui a des origines plus orientales que son compagnon d’infortune (une chance pour lui), va se voir relaxer, mais à ce jour il reste dans l’impossibilité de quitter le territoire du fait que la Lybie refuse toujours de lui rendre son passeport.

Quant à Max Göldi, moins chanceux quant à ces origines, ce voit lui inculpé de quatre mois de prison. Il est cependant toujours à l’ambassade Suisse à Tripoli.

Kadhafi n’a pas dit son dernier mot.

Non content de prendre en otage deux personnes innocentes pour « venger » son fils, qui lui est libre comme l’air, d’un affront à l’honneur, le colonel enfonce le clou en refusant des visas d’entrées en Lybie à toute l’Europe !

Mais pourquoi ?

Car la Suisse après avoir joué des courbettes trop longtemps, a monté le ton en refusant plus de 188 visas d’entrées à des dignitaires Lybien sur le sol helvétique.

Du coup, notre cher colonel c’est senti encore une fois vexé, car il paraitrait qu’un visa lui a même été refusé à lui…lui le grand Kadhafi qui n’a pas le droit de se rendre en Suisse, c’est la goutte de trop !

En refusant les visas à toute l’Europe, il espère faire pression sur la Suisse à travers l’Union européenne.

Est-ce que cela va fonctionner ?

À vrai dire, beaucoup pensent que non, et que l’EU va faire front derrière la Suisse.

Sauf que dans l’absolue Kadhafi fait déjà plier l’échine à quelques pays, entre autres l’Italie qui à travers la voix de son ministre aux affaires étrangères (Franco Frattini) accuse la Suisse de:

Prendre en otage tous les pays de l’espace Schengen !

Et un bravo pour le gouvernement italien qui a le sens de priorité !

Pourquoi froisser un dictateur quand deux innocents payent pour les délires de vengeance d’un mégalomane ? Autant lui donner raison et le conforter dans ses idées !

Comment va finir cette histoire ?

Il n’y a pas besoin d’être voyant pour comprendre que c’est très mal parti et que le reste de l’Europe, sans y aller aussi fort que l’Italie, va certainement faire monter la pression sur la Suisse.

Les enjeux financiers ont leur importance que deux otages si peu médiatisés ne peuvent faire plier.

Pourtant, j’espère réellement que mon analyse soit totalement fausse et que l’EU tienne le front avec solidarité pour que ces deux personnes, qui n’ont rien demandé et qui se retrouvent les victimes d’un affrontement politique, puissent rapidement être libéré !