Lensbaby 2.0 + "diaphragmes" – Photo by Bullit

Pour mon premier article, je vais vous parler de mon nouvel objectif photo (hé oui je suis aussi passionné de photos!!) le Lensbaby.

Cet objectif est peu répandu et peu connu pour l’instant. Moi même je n’en connaissais pas l’existence jusqu’à ce que je voie l’annonce sur la toile il y a 2 semaines.

Celui que j’ai acquis est le 2.0, successeur du Lensbaby 1.0. Il existe plusieurs modèles (1.0, 2.0, 3G, Muse, Composer et Controle freak) mais qui font plus ou moin la même chose.

En plus des ouvertures classiques de l’édition 1.0 du lensbaby (2.8, 4.0, 5,6 et 8), la version 2.0 permet d’atteindre l’ouverture de F2.0. La version Composer et Control freak permettent quant a elles d’aller jusqu’à F22.

Pour varier les effets, les concepteurs ont aussi créé des accessoires et lentilles additionnelles par exemple un kit grand-angle, macro, fisheye et j’en passe.

Lensbaby 2.0 – Photo by Bullit

Cet objectif a été inventé dans le but de faire des photos intégrants directement un effet de flou sans passer par un logiciel de retouche.

Par ailleurs, il est pratiquement impossible de recréer le même effet qu’un lensbaby en post-traitement.

 

Caractéristiques:

  • Longueur focale: ~50mm
  • Ouverture maxi: f/2
  • Ouverture min: f/8 pour le Muse, f/22 pour le Composer et le Control freak.
  • Diaphragme: disques ronds aimantés interchangeables.
  • Focus: Manuel
  • Mise au point mini: 30cm
  • Poids: ~105g
  • Montures disponibles: Canon EF (EOS), Nikon F, Sony Alpha A / Minolta Maxxum, Pentax K / Samsung GX, Olympus E1 / Panasonic Lumix DMC
    Aucun contact électronique avec le boitier. Pas d’AF.
  • Prix: de 100$ à 350$ suivant le modèle

Le Lensbaby est entièrement manuel! Étirez ou compressez le tube pour faire la mise au point, puis tordez le tube pour déplacer la zone floue.

Lensbaby 2.0 – Photo by Bullit

Là où ça en devient vraiment ludique, c’est que pour choisir l’ouverture, c’est le photographe qui doit changer la rondelle en caoutchouc qui sert de diaphragme. Avec un petit outil fourni, il suffit d’enlever la rondelle et de la remplacer par celle qui convient en la laissant tomber dans l’objectif. Un astucieux système magnétique fera le reste pour le maintenir en place.

Au premier contact il est bizarre, étrange, inhabituel… bref, on dirait un bout de tube d’aspirateur.  On le sent pas très robuste. Cependant, il a une très bonne finition.

La prise en main est un peu complexe du fait qu’il faut maintenir la position de netteté pendant que l’on déplace la zone de flou. Question d’habitude et de coup de main. Rien de tel que d’essayer, essayer et encore essayer pour comprendre le système. Pas évident du tout, mais une fois le système apprivoisé, c’est superbe.

Je vous invite à aller jeter un oeil sur ce groupe flickr pour avoir un aperçu de tout ce que l’on peut faire avec un Lensbaby.

On retrouve enfin le plaisir de prendre des photos en tâtonnant les réglages. Que du bonheur !